Interview Dorian : entre passion, rando, voyage et liberté

Interview Dorian : entre passion, rando, voyage et liberté

27 septembre 2018 0 Par Mhikes

Cette semaine, nous vous partageons l’interview de Dorian, un membre de la communauté Mhikes, que nous avons eu l’honneur d’accueillir dans nos jolis bureaux à Meylan. Dorian a attrapé le virus des montagnes en venant faire ses études à Grenoble… Et depuis, il ne cesse de continuer à grimper toujours plus de sommets et d’aller toujours plus haut. Il nous parle de ses voyages, de ses randonnées, de sa passion pour la photographie et l’importance pour lui de partager ses magnifiques paysages. Belle lecture !

Est-ce que tu peux te présenter à notre communauté ?

Dorian El Zein, je suis ingénieur de formation dans le domaine du nucléaire à Grenoble, et j’ai décidé de faire une spécialisation en qualité-sécurité-environnement et développement durable en alternance. Et j’ai 26 ans !

Tu partages beaucoup de photos de voyage et de randonnées sur ton profil Instagram, comment as-tu découvert ces deux passions ?

J’ai découvert la montagne quand je suis venu à Grenoble pour mon école d’ingénieur, en 2013. Je venais de Dunkerque, je connaissais surtout la plage pour moi ! Deux mois après le début de l’école d’ingé, j’ai fait ma première rando sans trop savoir où je mettais les pieds, au Moucherotte. Arrivé au sommet, j’ai surplombé une mer de nuage : juste génial ! Cela m’a aidé par la suite à en faire d’autres. S’il avait plu ou s’il avait fait un temps pourri, je sais pas si j’aurai renouvelé le truc !

De fils en aiguilles, j’ai réalisé toujours plus de sommets en Chartreuse, Vercors, Belledonne, les Ecrins… Et la photo j’ai commencé en octobre 2017, il y a une petite année. Cela me plaisait, je voulais avoir des souvenirs autre qu’avec le téléphone où la qualité est moins bonne et ne retranscrit pas la réalité.

Pour ce qui est des voyages, j’ai toujours voulu découvrir de nouvelles cultures et c’est nécessaire pour moi d’aller voir ce qu’il y a dans le monde.

Qu’est-ce que le voyage et la rando t’apportent ?

Être coupé du quotidien, la liberté qu’on peut avoir. Ce que je recherche de plus en plus, c’est la difficulté. Ce week-end je suis allé à Tignes faire l’Aiguille de la Grande Sassière à 3747m. C‘était la première fois que je la faisais, la première fois où j’ai eu autant de mal. La distance est courte mais il y a un dénivelé de 1600m ! Donc, pour résumer : repousser ses limites et avoir ce sentiment de liberté.

Tu as donc commencé la photographie pour avoir des souvenirs et pouvoir les partager ?

Oui, mais sans modifier les photos. Sur Instagram, on voit plein de gens qui obtiennent des couleurs absolument impossibles. Je trouve ça dommage, ça ne reflète pas la réalité. Ils vont avoir des milliers de likes alors qu’en aucun cas tu peux obtenir ses couleurs. Sur mes photos, je rajoute des détails au niveau de la structure, mais je veux que les gens voient ce que j’ai pu voir à travers la photo et qu’ils aient l’impression d’y être ou du moins qu’ils veuillent y aller.

Comment choisis-tu les lieux où tu décides d’aller ?

Quand j’étais en école d’ingé, j’ai fait pas mal Chartreuse, Belledonne, Vercors, un peu les Ecrins. Puis je suis parti travailler à Lyon et je suis revenu à Grenoble en avril dernier (2018). L’idée est d’aller voir plus loin, je cherche à aller toujours plus haut. Je vais beaucoup dans les Ecrins, le Dévoluy. J’ai fait la Grande Tête de l’Obiou, il y a un mois et demi. C’est la recherche de la difficulté et de nouveaux paysages. Les Ecrins, c’est vraiment différent de ce que l’on a autour de Grenoble, le Dévoluy aussi. Le parc de la Vanoise, c’est encore différent. C’est un émerveillement. Sur la route, avec ma voiture, c’est comme si j’étais à l’étranger dans un endroit que je ne connaissais pas. Il y a un trajet qui m’a rappelé Yosemite, avec toutes ses forêts : c’est juste super beau. Et c’est indépendant du niveau et de la difficulté, en montagne, l’émerveillement tu le retrouves partout.

Est-ce que tu pourrais nous partager un souvenir, une anecdote que tu as vécu en rando ou en voyage ?

Ce week-end, sur le chemin du retour de l’Aiguille, je pensais avoir pris le même chemin qu’à l’aller et j’ai glissé et je me suis rattrapé au premier rocher, avec les deux mains. Là tu te dis, qu’il faut vraiment avoir le pied sûr et faire attention à chaque instant, tu n’as pas le droit de te déconcentrer. Surtout, sur les randos hors sentiers !

Quel sera ton prochain voyage ou ta prochaine rando ?

La rando, c’est devenu mon quotidien. Le weekend je suis toujours en rando. J’ai plein d’idées ! En ce moment, je cherche des parcours au dessus de 3000m d’altitude. Ce weekend ça sera Chamonix.

Côté voyage, j’aimerais beaucoup visiter le Népal. Je l’ai déjà préparé, je n’ai plus qu’à attendre la date de dispo ! J’aimerais retourner aussi dans le Colorado à Denver pour faire deux ou trois semaines de trek là bas. Sinon, retourner et vivre en Islande serait mon idéal afin d’allier travail et voyage.

Quelle est ta définition de l’aventure ?

Liberté. Je pars pour me sentir libre, être dans la nature et déconnecté de tout. Allier sport et bien-être.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui pense ne pas être capable de partir à l’aventure ?

Commencer par faire des petits pas, des petites randos. En voyage, tu fais un premier voyage pas trop loin comme l’Irlande ou l’Ecosse avec ton sac à dos pour une ou deux semaines. Petit à petit, tu en fais de plus en plus, de plus en plus loin et tu profites ! C’est l’occasion de rencontrer des gens magnifiques sur les routes, de te créer un réseau et de pouvoir voyager à droite, à gauche tout en ayant des contacts dans le monde.

Si tu étais un animal ?

Ce serait sans aucun doute un aigle. Quand je suis en montagne et que je vois un rapace, je l’envie car il est au dessus de tout, il voit des paysages magnifiques à longueur de journée. Il est libre d’aller où il veut et quand il veut. C’est au travers de l’aigle que je vois la liberté que je souhaiterais avoir.

Un grand merci à Dorian pour avoir répondu à toutes nos questions ! Pour continuer à suivre toutes ses inspirations, vous pouvez le retrouver sur son profil Instagram : do_elz

Vous faites partie de la communauté Mhikes et vous voulez partager votre passion pour le voyage ou la rando ? Nous serions ravis de vous rencontrer ! N’hésitez pas à nous contacter 🙂

Cet article vous inspire ? N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !